imq ambassadeurs
ÉtapesPersonne-ressource
 1) Avoir en main une preuve médicale qui confirme le diagnostic.

- Si vous avez perdu votre preuve médicale, contactez le spécialiste qui a diagnostiqué la limitation. 

- En cas d’absence de diagnostic, consultez votre médecin de famille ou, si vous n’en avez pas, faites appel au système de patients orphelins (418 724-3000, poste 5300).

2) Prendre rendez-vous avec la conseillère en Services adaptés dès le début de la session. Secrétariat des Services adaptés du Cégep de Rimouski :
Tél. : 418 723-1880, poste 2041 
3) Vous présenter à votre rendez avec la conseillère en Services adaptés qui analysera votre dossier à partir des documents fournis et des échanges que vous aurez ensemble et qui mettra en place un plan d’intervention valide pour toute la durée de votre programme d’études.
Ce plan inclura notamment les accommodements auxquels vous aurez droit pour pallier vos difficultés (ex. : local adapté, temps supplémentaire aux examens, ordinateur, logiciels spécialisés, suivi individualisé, etc.). Ces accommodements pourront éventuellement être revus ou modifiés en cas de besoin ou de changement dans votre état ou votre situation.
Bureau de la conseillère en Services adaptés du Cégep de Rimouski :
Local : F-213 (Cégep) 
4) Répondre au MIO envoyé par la coordonnatrice des Services adaptés de l’IMQ afin de prendre rendez-vous avec elle pour la signature du contrat des Services adaptés de l’IMQ et la marche à suivre pour faire des demandes d’examens aux Services adaptés par le biais d’Omnivox.

Jennie Bourgeois, coordonnatrice des Services adaptés à l’IMQ :
Local B-413 (IMQ)
Tél. : 418 724-2822, poste 4287
Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. (ou MIO)

Kathline Lavoie, responsable de la gestion des examens à l’IMQ
Local : A-206 B (IMQ)
Tél. : 418 724-2822, poste 4020
MIO à Évaluation IMQ

Mission

Les Services adaptés ont pour principale mission de répondre aux besoins des étudiants et étudiantes qui ont une limitation fonctionnelle, sans discrimination ni privilèges.

Mandats

  • Accueillir les étudiants et étudiantes présentant une limitation fonctionnelle.
  • Faciliter leur intégration dans le milieu scolaire.
  • Soutenir leurs apprentissages par la mise en place d’accommodements.
  • Sensibiliser et soutenir le personnel enseignant.

Clientèle desservie

Les mesures d’aide offertes par les Services adaptés s’adressent à tout étudiant ou étudiante qui présente une limitation fonctionnelle diagnostiquée par un professionnel.

Liste des professionnels habilités à émettre un diagnostic  

Trouble d’apprentissage
• Dyslexie
• Dysorthographie
• Dyscalculie
• Trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité

Trouble de santé mentale
• Bipolarité
• Dépression
• Schizophrénie
• Trouble alimentaire
• Trouble anxieux
• Trouble obsessionnel compulsif
• Trouble de personnalité

Trouble neurologique
• Dysphasie
• Épilepsie
• Syndrome d’Asperger
• Syndrome de Gilles de la Tourette
• Trouble du spectre de l’autisme

Trouble organique
• Cancer
• Diabète
• Maladie de Crohn
• Fibrose kystique

Déficience physique ou motrice
• Dyspraxie
• Dystrophie musculaire
• Paraplégie
• Tétraplégie

Déficience sensorielle
• Déficience visuelle
• Déficience auditive

Incapacité temporaire
• Blessure
• Maladie
• Traitement médical

Le Collège de Rimouski, dont l'IMQ est l’une des composantes, a adopté en décembre 2018 une politique visant à prévenir et à combattre les violences à caractère sexuel. Cette politique a pour but de promouvoir un milieu d’études, de travail et de vie sain et sécuritaire, exempt de violences à caractère sexuel, y compris le harcèlement sexuel, où chaque personne a droit au respect, à la dignité et à la protection de son intégrité physique et psychologique.

Cette politique s’adresse à toutes les personnes ayant un lien d’emploi ou d’études avec le Collège de Rimouski (Institut maritime du Québec, Centre de formation aux mesures d’urgence, Cégep de Rimouski, Résidences étudiantes, Centre matapédien d’études collégiales et centres de recherches affiliés), de même qu’à toute personne faisant affaire avec le collège ou la communauté collégiale.

La politique

Au Collège, c’est tolérance zéro!
La politique visant à prévenir et à combattre les violences à caractère sexuel

Trouver de l’aide

Ici, il y a des ressources pour toi.

Étudiantes ou étudiants

Intervenante sociale IMQ : RDV par Mio : Roxanne Lepage ou 418 724-2822, poste 4410, Local A-203-B IMQ, Lundi 16 h à 19h, Mardi 15 h à 18 h et Jeudi 16 h à 19 h.
Cégep et IMQ : Patricia Ouellet, Intervenante de corridor, local B-226 Cégep, 418 723-1880, poste 2490, Service d’aide psychosociale, 418 723-1880, poste 2203
CFMU : Conseiller pédagogique, poste 225

Membres du personnel du Collège
Programme d’aide au personnel : 1 800 361-5676

Centre d'Aide et de Lutte contre les Agressions à Caractère Sexuel (Rimouski)
Tél. : 418 725-4220 | Sans frais* : 1 888 707-9400
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
http://calacsrimouski.com/nous-joindre/

Ligne-ressource sans frais pour les victimes d’agression sexuelle
Partout au Québec 24 h / 7 JR : 1-888-933-9007

 

Information et références

Qu’est-ce que les agressions à caractère sexuel?
Agresser sexuellement, c’est imposer des attitudes, des paroles, des gestes à connotation sexuelle contre la volonté ou malgré l’absence de consentement de la personne, et ce, en utilisant le chantage, l’intimidation, la manipulation, la menace, les privilèges, la violence physique, psychologique ou verbale. Source : calacsrimouski.com

Le consentement sexuel, c’est quoi?
Le consentement sexuel est l'accord qu'une personne donne à son partenaire au moment de participer à une activité sexuelle.

Ce consentement doit d'abord être donné de façon volontaire, c'est-à-dire qu'il doit s'agir d'un choix libre et éclairé.

Le consentement doit être clair et doit être donné personnellement par la personne qui participe à l'activité sexuelle. Le consentement qui découle des paroles ou du comportement d'une autre personne n'est donc pas valide.

Le silence n’équivaut pas à un consentement. De plus, une personne peut en tout temps retirer son consentement.
Source : https://www.educaloi.qc.ca/capsules/le-consentement-sexuel

Le consentement, c’est aussi simple qu’une tasse de thé!

La culture du viol, c’est quoi ?
La culture du viol est un concept établissant des liens entre la violence, le harcèlement, les agressions sexuelles et la culture de la société dans laquelle ces crimes se commettent.
L’humoriste Louis T l’explique dans cette capsule : https://onsexpliqueca.com/la-culture-du-viol-par-louis-t/

Les attitudes aidantes
Que faire pour soutenir une personne ayant vécu une agression sexuelle?
Voici quelques attitudes aidantes.