Nous utilisons des fichiers témoins (cookies) afin de personnaliser votre expérience. En continuant votre navigation sur ce site, vous consentez à leur utilisation.

En savoir plus J’accepte

imq ambassadeurs
Texte sur l'image: Oui


Le 6 avril prochain se tiendra un Banquet festif, visant à célébrer le 80e anniversaire de l'IMQ et le 60e anniversaire de l'Association des diplômé(e)s de l’IMQ (ADIMQ). Cet événement, coorganisé par l’IMQ et l’ADIMQ, se veut convivial, offrant à la communauté IMQuoise ainsi qu'à ses partenaires un moment empreint de plaisir et de retrouvailles.

Le Banquet se tiendra au Centre des congrès de Rimouski, à compter de 19 h. Le Banquet est précédé d’un cocktail, à compter de 18 h.

En amont de cette soirée, une programmation spéciale visant à renforcer les liens, favoriser les rencontres et partager le plaisir est prévue.

Sans prétention, lors d'une journée et d'une soirée qui nous rassemblent, nous invitons diplômé(e)s, membres du personnel, élèves, partenaires et collaborateurs(trices) à célébrer cet anniversaire marquant et les liens qui unissent notre mission unique : celle de former et de contribuer à une industrie maritime florissante!

Lors de cette soirée, nous aurons l'occasion de souligner les bordées 1964, 1974 et 1999. Nous saisirons également l'occasion de mettre en lumière la cohorte de diplômé(e)s 2020 qui n'a pas eu la chance de vivre une cérémonie de fin d'études en raison de la période pandémique qui touchait alors le Québec.


achat de billets pour le banquet festif

Date limite pour vous procurer votre billet : 8 mars 2024

admission générale

Pour acheter votre billet pour le souper, veuillez cliquer sur ce lien

admission - adimq et cohorte 2020

  • Vous êtes membre de l’Association des diplômé(e)s de l’IMQ? Pour acheter votre billet pour le souper, c’est ici 
  • Avis aux diplômé(e)s de la cohorte 2020 : consultez vos courriels, votre comité des finissant(e)s vous y invite!

 

menu 1


menu 2 - restriction.s alimentaire.s  (à venir)

 

  • Code vestimentaire : Tenue de soirée décontractée
  • Il est à noter que des blocs de chambres sont réservés pour le vendredi, 5 avril et le samedi, 6 avril à l’Hôtel Rimouski (numéro de réservation 974208) 

Voici l'horaire de cette journée : 

 Heure ActivitéPersonne viséeLieu
10 h Assemblée générale annuelle de l'associations des diplômé(e)s  Membres de l'associations des diplômé(e)s  Salon du personnel - IMQ
(en présence seulement)
13 h 30 à 14 h 30 Visite IMQ  Ouvert à toutes et tous L’IMQ sera ouvert et les visiteurs pourront circuler librement. Certains lieux seront animés par du personnel enseignant. 
14 h  Match des pilotes - Remise de la coupe Denis St-Laurent  Ouvert à toutes et tous  Complexe sportif Desjardins, 150 2e Rue E, Rimouski 
18 h Cocktail Personnes détentrices de billets, élèves inscrits et membres du personnel actifs de l’IMQ Hôtel Rimouski - Centre de Congrès
19 h Souper Personnes détentrices de billets Hôtel Rimouski - Centre de Congrès
21 h Soirée animée  Personnes détentrices de billets - mise en vente à compter du 6 février 2024 Hôtel Rimouski - Centre de Congrès
Texte sur l'image: Oui

Mise en contexte

L’Institut maritime du Québec (IMQ) lance le projet Industrie humaine visant à promouvoir les valeurs d’équité, de diversité et d’inclusion au sein de l’industrie maritime.

Grâce au soutien financier du Secrétariat à la condition féminine et à l’appui du Comité sectoriel de main-d’œuvre de l’industrie maritime et de la Société de développement économique du Saint-Laurent (Sodes), l’IMQ déploie ce projet visant l’attractivité des femmes et des personnes issues de la diversité au sein des carrières maritimes.

Objectifs du projet

  1. Faire un état de la situation sur la diversité, l'équité et l'inclusion au sein de l'industrie maritime (portrait, pratiques, enjeux).

    Dans le but d'atteindre cet objectif, un sondage en ligne a été réalisé et était accessible jusqu'au 1er janvier 2024. Des entretiens individuels ont également été organisés aussi bien avec des employeurs qu'avec des membres du personnel. À la suite de cette étape, l'état de situation est actuellement en rédaction.

    L'état de la situation sera exposé lors des prochaines Assises maritimes prévues en mai 2024 et contribuera à la réalisation des autres objectifs du projet, dont les livrables (développement d’une formation, campagne de sensibilisation, ateliers) sont attendus d’ici la fin de l’année 2025.

  2. Promouvoir la diversité, l'équité et l'inclusion au sein de l'industrie maritime en démontrant ses avantages.

  3. Contribuer à la prévention, au sein de l'industrie, des situations de harcèlement psychologique et sexuel à l'endroit des femmes et autres groupes historiquement et socialement marginalisés du secteur maritime par le développement d'outils de sensibilisation et de formation.

  4. Outiller le personnel et la population étudiante de l'Institut maritime et des Formations continues du Collège de Rimouski dans le diagnostic et l'implantation de pratiques en équité, diversité et inclusion.

Proche de notre industrie, des comités et organismes qui la composent, soucieux·euses de la réalité des nouvelles générations et travaillant en étroite collaboration avec les organismes dont le mandat est de promouvoir, soutenir et favoriser la diversité, l’égalité et de prévenir les violences faites aux femmes, nous croyons que ce projet peut être porteur de grands changements.

Voir le communiqué de presse

 

 Agente de recherche : Audrey Barjol : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Texte sur l'image: Oui

Accès au site

Texte sur l'image: Oui

ADMISSION DES ÉLÈVES INTERNATIONAUX AU SEIN Du PROGRAMME TECHNIQUES de génie mécanique de marine À L’IMQ

Les demandes d’admission pour le programme Techniques de génie mécanique de marine menant à l’obtention d’un brevet d’officier sont maintenant ouvertes aux élèves internationaux. Il importe toutefois de préciser que le candidat qui n’est ni Canadien ni résident permanent ne peut obtenir de brevet canadien à la fin de son cursus. À l’obtention de sa résidence, le candidat pourra alors obtenir son brevet et les certificats d'aptitude liés aux formations suivies pour ainsi pouvoir travailler à bord de navires canadiens.

Processus d’admission

Le processus d’admission est le même que pour tous les programmes collégiaux ouverts aux élèves internationaux. À la fin de son parcours académique, l’élève obtient un Diplôme d’études collégiales technique (DEC technique) émis par le ministère de l'Enseignement supérieur (MES).

Priorisation de demandes d’admission
Si le nombre de demandes d’admission au TOUR 1 est supérieur au nombre de places disponibles, les demandes d’admission seront priorisées comme suit :

1. Élèves du Québec
2. Élèves provenant d’une autre province canadienne
3. Élèves internationaux

Cursus académique prévu et contraintes

Les programmes maritimes comprennent, en plus de six sessions de cours qui se déroulent à Rimouski, trois périodes de stages en mer distinctes. Ces périodes de stage sont prévues dans le cursus académique qui s’échelonne sur quatre ans.

Bien que l’IMQ fera tout en son pouvoir pour offrir des stages en mer à l’élève non canadien, il est important de noter qu’il est impossible de garantir une place de stage aux élèves qui n’ont pas la citoyenneté canadienne ou la résidence permanente. L’élève est donc fortement encouragé à entreprendre, dès la première session de son parcours, des démarches auprès d’armateurs battant pavillon de son administration, afin de trouver des stages en mer à bord de navires du pays d’origine. L’IMQ s’engage à fournir les informations et documents nécessaires afin de soutenir l’élève dans sa démarche.

Il est important de noter que les stages en mer ne sont pas obligatoires pour l’obtention du Diplôme d’études collégiales (DEC). Toutefois, les périodes de stages en mer sont prévues dans le cursus académique qui s’échelonne sur quatre ans. Un élève qui décide de ne pas compléter les stages en mer devra tout de même compter quatre années pour compléter son parcours.


Responsabilités de l’élève

Dès confirmation de son admission

1. S’assurer d’avoir un passeport valide pour une durée minimale de trois ans à son arrivée au Québec
2. Obtenir, auprès de l’administration de son pays, un carnet de marin

Avant son arrivée à l’IMQ

3. Obtenir, auprès de Transports Canada, un numéro CDN
4. Compléter un examen médical par un médecin accrédité par Transports Canada

Durant son parcours académique - s’il vise l’obtention éventuelle d’un brevet d’officier(ère)

5. Obtenir un Visa C1D - les démarches seront faites avec le soutien du personnel de l’IMQ
6. Fournir tous les documents obligatoires requis pour un départ en mer
7. Compléter les formations organisées par l’IMQ

  1. Base STCW
  2. Aptitude aux TALI
  3. Secourisme avancé en mer (payé par le candidat)

8. Assister aux rencontres préparatoires de stage, et ce, afin de s’assurer d’avoir en main toutes les informations relatives aux stages en mer (procédures d’embarquement, documents nécessaires, vie à bord, etc. ). L’élève en mer sera aussi sous la protection de la CNESST, puisqu’il est un élève inscrit au Collège de Rimouski.

9. Compléter les stages en mer obligatoires par la Convention internationale sur les normes de formation des gens de mer, de délivrance des brevets et de veille (STCW)

Stages en mer

Bien que l’IMQ fera tout en son pouvoir pour offrir des stages en mer à l’élève non canadien, il est important de noter qu’il est impossible de garantir une place de stage aux élèves qui n’ont pas la citoyenneté canadienne ou la résidence permanente. L’élève est donc fortement encouragé à entreprendre, dès l’automne de son arrivée, des démarches auprès d’armateurs battant pavillon de son administration afin de trouver des stages en mer à bord de navires du pays d’origine. L’IMQ s’engage à fournir les informations et documents nécessaires afin de soutenir l’élève dans sa démarche. Trois stages sont prévus durant le parcours académique.


Responsabilités de l’IMQ

1. Offrir aux élèves internationaux, au même titre qu’aux élèves canadiens et résidents permanents, l’accessibilité aux formations non créditées requises pour être admissibles à des stages en mer, et ce, aux frais de l’IMQ. L’élève sera admissible aux formations selon le barème établi pour l’ensemble des élèves et encadrés par la Procédure régissant l'organisation et l’admissibilité aux stages en mer.
2. Dans la mesure où des compagnies canadiennes acceptent d’accueillir des stagiaires détenant des carnets de marin d’une autre administration, offrir les stages disponibles - sans privilège - aux élèves internationaux (les stages ne seront pas exclusifs, mais accessibles).
3. Offrir le même encadrement et service durant la période de stage qu’à tous les élèves en mer à bord de navires de compagnies partenaires.
4. Couvrir, comme c’est le cas pour tous les élèves au programme, les frais encourus par les examens médicaux qui pourraient être exigés relativement à un embarquement (frais médicaux pour dépistage) et une partie des frais relatifs au transport aérien, si nécessaire.

Diplôme d’études collégiales (DEC)

Il est important de noter que les stages en mer ne sont pas obligatoires pour l’obtention du Diplôme d’études collégiales (DEC). Toutefois, les périodes de stages en mer sont prévues dans le cursus académique qui s’échelonne sur quatre ans. Un élève qui décide de ne pas compter les stages en mer devra tout de même compter quatre années pour compléter son parcours.

Brevet d’officier canadien, permettant de travailler à bord de navires canadiens

Soulignons que pour obtenir un brevet d'officier de la marine marchande du Canada, il faut, comme stipulé dans la Loi sur la marine marchande, être citoyenne ou citoyen canadien.

Aux termes des ententes actuelles entre l’IMQ et Transports Canada, un élève qui désire éventuellement se faire reconnaître son temps de mer, dans l’optique d’obtenir un brevet canadien, doit effectuer les stages en mer obligatoires prévus au programme et compléter, à la satisfaction du département, le registre de formation. L’élève devra préalablement avoir obtenu son statut de résident permanent.

Informations supplémentaires tirées du site de Transports Canada

« Tous les étudiants étrangers doivent savoir qu'avant de s'inscrire à un programme maritime offert par un collège ou une université du Canada, ils peuvent suivre le programme de formation, et qu'au terme de celui-ci, on leur délivrera un certificat de réussite de cours de l'établissement en question, qu'ils devront rapporter dans leur propre pays en vue de la délivrance d'un brevet de capacité de la part du gouvernement de ce pays. Transports Canada ne délivrera aucun brevet de capacité. En vertu de la loi, on ne peut délivrer un brevet de capacité canadien qu'à un citoyen canadien ou à un résident permanent du Canada.

Il est important que vous communiquiez avec le gouvernement de votre pays pour vérifier si ce dernier reconnaît les programmes canadiens de formation des élèves-officiers ou tout autre cours de formation canadien avant de vous inscrire au programme d'un institut maritime canadien.

Pour obtenir un emploi à bord d'un navire immatriculé au Canada, il faut détenir un brevet de capacité canadien. Le statut de citoyen canadien ou de résident permanent du Canada compte parmi les conditions préalables à l'obtention d'un tel brevet. Vous devez d'abord présenter au ministère canadien de la Citoyenneté et de l'Immigration une demande de statut d'immigrant admis ou de résident permanent, plutôt que de commencer par l'autre procédure précitée. »

Texte sur l'image: Oui

L’Institut maritime convie la population à prendre part à la Journée maritime québécoise!

La Journée maritime québécoise est une belle occasion pour l’IMQ d’inviter la population dans son école. Un cinq à sept réseautage et deux conférences grand public sont offerts. L’une des conférences porte sur la transformation écoénergétique des navires et l’autre sur le fleuve : ses richesses, ses beautés, ses îles, ses gens et son histoire à l’origine de nos racines.


HORAIRE DE LA JOURNÉE MARITIME À L’IMQ - AUDITORIUM A-337

  • 15 h 30 ⚓ Conférence de M. Mark Harney : Transition écoénergétique des navires
  • 17 h à 19 h ⚓ 5 à 7 de réseautage et d’échanges
  • 19 h ⚓ Conférence de M. Gaston Déry : Mon fleuve et ma ville naviguent en harmonie, Rimouski : capitale québécoise du savoir maritime

CONFÉRENCE - LA TRANSFORMATION ÉCOÉNERGÉTIQUE DES NAVIRES

La protection de l’environnement est l’enjeu clé de l’avenir. Et quoi de mieux que de la faire par navire? Jadis considéré comme un moyen de transport archaïque et polluant, le navire d’aujourd’hui n’a plus rien à voir avec ceux des décennies passées. Dans cette conférence, venez découvrir comment Canada Steamship Lines (CSL) œuvre pour créer une prochaine génération de navires carboneutres, silencieux et dotés des équipements les plus modernes, notamment en utilisant l’intelligence artificielle pour optimiser les transits maritimes. Cette conférence sera animée par M. Mark Harney, directeur principal de la flotte de CSL et diplômé de l’IMQ.

BIOGRAPHIE DE M. MARK HARNEY

Comptant plus de 40 ans d’expérience dans le milieu maritime, autant en naviguant qu’en travaillant à terre, Mark est actuellement responsable de toutes les facettes techniques et opérationnelles de la flotte canadienne de CSL. Dans ce rôle, il est responsable de 17 navires et près de 500 membres d’équipage. Né à Rimouski et diplômé de l’Institut maritime du Québec, Mark s’est joint à CSL en 1980 comme cadet. Il est rapidement devenu Chef Ingénieur, puis surintendant. Mark a continué de gravir les échelons pour devenir gestionnaire, puis directeur technique. Ses différents rôles l’ont amené à superviser des projets de construction, de conversion et de cale sèche périodique de différents types de navires partout au monde, notamment en Chine, en Europe et partout au Canada. Mark a aussi supervisé l’ouverture de bureaux commerciaux et techniques en Australie et aux États-Unis. Il travaille maintenant au siège social de CSL à Montréal.


CONFÉRENCE-ENTRETIEN - MON FLEUVE ET MA VILLE NAVIGUENT EN HARMONIE RIMOUSKI CAPITALE QUÉBÉCOISE DU SAVOIR MARITIME

Le fleuve Saint-Laurent, cette « Route qui marche », relie les Grands Lacs et l’océan Atlantique, de la source à la mer. Il accompagne les activités économiques, socioculturelles et patrimoniales des communautés côtières depuis des millénaires. Les Amérindiens l’appelaient Magtogoek et nos ancêtres, la mer. Quelle que soit son appellation, tous s’accordent pour le qualifier de majestueux.

Le fleuve Saint-Laurent appartient au patrimoine collectif du Québec. Mais pourquoi ce lieu identitaire est-il tellement présent dans le cœur des Québécois et Québécoise ? Pourquoi est-il tellement admiré, aimé de tous et toutes?

C’est un rendez-vous intime avec notre fleuve que Gaston vous propose. Vous naviguerez sur ses eaux à la découverte de ses particularités, ses richesses, ses beautés, ses îles, ses gens, son histoire à l’origine de nos racines. Vous vivrez une belle relation d’intimité proposant un chenal d’avenir pour les jeunes en quête d’une carrière d’exception.

Il demeure cependant essentiel de préserver ce caractère unique de notre fleuve qui doit être géré dans une perspective de durabilité…et puisque l’on protège bien ce que l’on connaît, vous découvrirez pourquoi Rimouski est la capitale québécoise du savoir maritime. Une source de fierté pour les Rimouskois et Rimouskoises. 


BIOGRAPHIE DE GASTON DÉRY

UN ENFANT DU FLEUVE SAINT-LAURENT
Impliqué au sein de l’industrie maritime depuis une quinzaine d’années, Gaston présente une feuille de route diversifiée où les plans économique, social et environnemental se sont côtoyés.
Il a été vice-président Responsabilité sociétale de QSL et membre du Conseil d’administration de la SODES, du comité de concertation de la navigation et président des Amis de la Vallée du Saint-Laurent. Il fût aussi membre du comité de mise en valeur du Saint-Laurent de la SODES. Il est toujours ambassadeur du projet Saint-Laurent de Conservation de la nature Canada.

Conférencier recherché, Gaston est intimement lié à la mise en valeur du Saint-Laurent et a obtenu en 2007 le Phénix de l’environnement du Québec, la distinction environnementale la plus prestigieuse au Québec pour une action citoyenne exemplaire pour la biodiversité du Saint-Laurent (île aux Pommes). Les deux paliers de gouvernement ont reconnu ses efforts. Il est membre de l’Ordre du Canada (2017) et chevalier de l’Ordre national du Québec (2021) « pour sa contribution inestimable au développement durable comme citoyen ».


5 À 7 AU PROFIT DES SÉJOURS PÉDAGOGIQUES MARITIME

Entre les deux conférences, la population est invitée à un cinq à sept de réseautage au profit de séjours pédagogiques auxquels des élèves de l’IMQ participeront à l’hiver 2023, au Panama, en Scandinavie et aux Pays-Bas, dans le cadre du programme Mission Monde

JOINDRE l'ÉVENEMENT FACEBOOK