imq ambassadeurs
Texte sur l'image: Oui

C’est un trimestre pour le moins mouvementé qui s’achève au Collège de Rimouski. Près de 2 500 étudiantes et étudiants ont pris le virage de la formation à distance et termineront bientôt leurs cours, malgré la fermeture des trois établissements (Cégep de Rimouski, Institut maritime du Québec et Centre matapédien d’études collégiales) le 13 mars dernier, conformément aux exigences gouvernementales liées à la crise sanitaire actuelle.

« C’est extraordinaire ce que nous avons réussi à accomplir ce printemps au Collège. Personne ne pouvait s’attendre à tout cela, mais nous avons su faire atterrir ce trimestre malgré les embûches! », commente François Dornier, directeur général du Collège de Rimouski.

En effet, la majorité des cours du trimestre d’hiver ont dû se conclure en ligne, par la mise en oeuvre de diverses approches pédagogiques en formation à distance. Cours en ligne, classes virtuelles, encadrement à distance, le personnel enseignant a rapidement dû repenser ses méthodes pour poursuivre au mieux les apprentissages amorcés.

 

Adaptation et innovation
« Certaines compétences techniques nécessiteront des validations en laboratoire, sur place, lorsque ce sera possible de le faire, bien sûr. D’un point de vue pédagogique, c’est très formateur comme situation. La capacité d'adaptation est une force et nous avons pu constater que notre communauté étudiante et nos équipes de travail savent en faire preuve », observe M. Dornier.
En plus de l’enseignement, ce sont tous les services et les moyens de communication qui se sont transformés : télétravail, réunions en visioconférence, soutien pédagogique et psychologique à distance, etc. Un défi important pour les trois composantes, qui soulignent habituellement les liens personnalisés et la proximité avec leur communauté comme étant un élément distinctif de leur milieu.

« Nos équipes organisent des célébrations de fin de trimestre à distance! L’IMQ a ouvert les festivités avec son Gala Méritas diffusé sur Facebook et sur sa chaîne YouTube. Au Cégep, la première édition du festival Connekté, prévue le 28 mai prochain, proposera en direct une programmation variée de musique, d’humour, de magie…en ligne! Le CMEC partagera également son Gala de la réussite sur Facebook le 1er juin. On a aussi tenu, par l’entremise des réseaux sociaux, des concours, des cafés-rencontres pour le personnel et des échanges humoristiques avec la communauté. De plus, la traditionnelle cérémonie de fin d'études de l'IMQ, qui réunit finissantes et finissants, familles, amis et membres de l'industrie, aura également lieu en formule virtuelle le 5 juin prochain. On innove pour préserver nos liens en attendant de se retrouver! », ajoute-t-il.

Une rentrée d’automne en pleine préparation
Les règles de distanciation sociale risquent de demeurer en vigueur un certain temps. Le Collège s’active donc à prévoir les différents scénarios envisageables pour la rentrée d’automne. « Une session hybride, voilà ce que nous planifions. Les cours théoriques se tiendront à distance alors que les activités qui relèvent de l’apprentissage pratique, comme les laboratoires et les formations en atelier, seront réalisées au sein des campus, en suivant les règles de distanciation en vigueur. Les sorties terrain respecteront également les mesures mises en place pour assurer la sécurité de toutes et de tous. On peut vous assurer que la préparation de l’automne va bon train et qu’on sera prêts à bien recevoir nos étudiantes et nos étudiants en août », mentionne-t-on. Le 3e tour des inscriptions est d’ailleurs toujours ouvert pour joindre l’un des programmes offerts à Rimouski ou à Amqui cet automne. 

Une équipe de travail engagée
« On est dans les derniers milles avant les vacances. Je veux absolument saluer notre personnel, qui est créatif et engagé dans tous ces changements. Nombreux sont celles et ceux qui composent avec la conciliation travail-famille. On a tenté d'être le plus accommodant possible et de soutenir nos troupes. J’ai aussi une pensée spéciale pour les personnes du Collège qui prennent leur retraite dans un contexte où il est impossible de se rassembler pour les remercier. Au mois de mai, on tient habituellement une célébration pour leur rendre hommage et pour mettre en lumière la contribution de celles et ceux qui se sont particulièrement distingués en cours d’année. On va reprendre cela, c’est certain! », conclut François Dornier.

Voir le communiqué