imq ambassadeurs
Texte sur l'image: Oui

Le 27 octobre dernier, les étudiantes et étudiants du cours Communication en techniques physiques ont eu l’occasion de s’entretenir avec l’écrivain d’origine louperivoise Nicolas Dickner.

La rencontre virtuelle a permis de discuter de son roman Six degrés de liberté, publié en 2015 aux éditions Alto, roman qui lui a valu le Prix du Gouverneur général. L’œuvre, qui raconte l’histoire de deux jeunes adultes qui décident de transformer un conteneur pour entreprendre un voyage clandestin autour du monde et d’une ancienne pirate informatique qui essaie de comprendre comment ce conteneur peut apparaître et disparaître ni vu ni connu des bases de données des ports et des compagnies maritimes, a suscité de nombreuses questions de la part des élèves. Dickner, qui a révélé avoir rêvé, plus jeune, de s’inscrire à l’IMQ, a profité de l’échange pour dévoiler de grands pans sur le travail d’écrivain, sur la recherche essentielle pour comprendre les enjeux des sujets qu’on choisit de traiter et sur la réécriture nécessaire afin de produire une œuvre de qualité. Selon lui, il faut écrire cinq pages pour en avoir l’équivalent d’une bonne ! Aux yeux de Katia Levesque, l’enseignante du cours, il s’agit là d’une belle leçon pour les cours de français, de même que pour toute la formation : le talent ne suffit pas, il faut travailler !