• Le réseau
    de l'IMQ
  • Institut maritime du Québec
  • Service de la formation continue
  • Fondation de l'IMQ
  • Ma communauté
  • La logistique du transport
  • Partir en mer | Navigation
  • Innovation maritime
  • Bibliothèque

Marché du travail

Les scaphandriers peuvent entre autres travailler pour des entreprises de génie civil ou de construction, des entrepreneurs généraux, des compagnies de transport ou de construction maritimes de même que pour la fonction publique (ministères, sociétés d'État, etc.).

Les structures immergées sur lesquelles des travaux sous-marins peuvent être effectués sont nombreuses et diversifiées. On trouve parmi celles-ci des installations portuaires, des centrales, des ouvrages hydrauliques, tels que des barrages, des évacuateurs, des déversoirs, des digues, mais aussi des canalisations, des quais, des navires, des ponts, des réservoirs, des silos, etc.

Nos élèves diplômés possèdent une formation adaptée au milieu géographique québécois, ce qui leur permet de travailler dans les milieux marins et fluviaux ainsi que dans les lacs et les réservoirs de toutes sortes, et ce, en toute saison.

Les employeurs

  • Entreprises de génie civil ou de construction
  • Entrepreneurs généraux
  • Compagnies de transport ou de construction maritimes
  • Fonction publique (ministères, sociétés d’État, etc.)
  • Compagnies d’exploration et d’exploitation gazières et pétrolières
  • Compagnies d’inspection sous-marine (barrages, quais, prises d’eau, etc.)
  • Hydro-Québec
  • Parcs Canada