• Le réseau
    de l'IMQ
  • Institut maritime du Québec
  • Service de la formation continue
  • Fondation de l'IMQ
  • Ma communauté
  • La logistique du transport
  • Partir en mer | Navigation
  • Innovation maritime
  • Bibliothèque

Archives, nouvelles de l'IMQ

Prix littéraire des collégiens : Le Cégep de Rimouski et l'Institut maritime du Québec unissent leurs voix

Plus d’une vingtaine d’étudiants du Cégep de Rimouski et de l’Institut maritime du Québec ont participé à cette activité parascolaire au trimestre d’hiver. Il leur fallait déterminer laquelle des cinq oeuvres en lice constituait le meilleur roman québécois de l’année.

L’oeuvre de Jean-Philippe Baril Guérard, Royal, a obtenu la faveur du jury des institutions rimouskoises. Rédigé de manière très originale à la 2e personne du singulier, le roman raconte l’histoire d’un étudiant nouvellement admis en droit à l’Université de Montréal, un milieu extrêmement compétitif. L’obsession de la performance fait peu à peu plonger le personnage dans le cynisme et la consommation de médicaments pour tenir le coup; il en vient même à avoir des idées suicidaires. Il ne trouve réconfort ni dans sa relation amoureuse ni dans ses relations amicales, lesquelles reposent davantage sur le calcul et la compétition que sur l’amitié réelle.

participants prix littéraire cégep

Bassim Majzoub, étudiant en génie mécanique de marine à l’IMQ, a représenté les deux composantes du collège lors des délibérations nationales qui se sont tenues à Québec dans le cadre du Salon du livre, les 12 et 13 avril derniers. Il s’est joint, pour l’occasion, à une soixantaine d’étudiants provenant d’autant de cégeps à travers le Québec, auxquels s’ajoutaient des élèves de lycées de Nogent-le-Rotrou (France) et de Chicago. Aux termes des délibérations nationales, c’est ce même roman Royal qui a remporté le Prix littéraire des collégiens, doté d’une bourse de 5 000 $.

Quatre enseignantes de français ont encadré les discussions : Caroline Dupont et Nathalie Pelletier au cégep, Katia Levesque et Hélène Bernier à l’IMQ. Lors des rencontres, les élèves ont pu échanger avec enthousiasme leurs impressions de lecture et confronter leurs opinions, faisant preuve de grandes compétences analytiques. Pour les professeures, cette activité présente un grand intérêt, car elle fait la promotion de la littérature québécoise actuelle auprès des collégiens et encourage l’exercice du jugement critique à travers la lecture. En outre, l’activité a constitué une forme d’initiation à la culture d’ici pour un certain nombre de participants, puisque quelques-uns d’entre eux sont originaires de l’étranger (Cameroun, Sénégal, Ile-de-la-Réunion, etc.).

participants prix littéraire imq

Les responsables et les membres du jury tiennent à remercier la Direction des services éducatifs, les bibliothèques du cégep et de l’IMQ, la Fondation du Cégep de Rimouski et la Fondation de l’Institut maritime du Québec, qui ont rendu possible la tenue de cette activité, notamment avec leur engagement financier. Ils remercient aussi les libraires Coopsco, l’Alphabet, Vénus et L’Hibou-coup pour leur commandite tant appréciée.Les responsables et les membres du jury tiennent à remercier la Direction des services éducatifs, les bibliothèques du cégep et de l’IMQ, la Fondation du Cégep de Rimouski et la Fondation de l’Institut maritime du Québec, qui ont rendu possible la tenue de cette activité, notamment avec leur engagement financier. Ils remercient aussi les libraires Coopsco, l’Alphabet, Vénus et L’Hibou-coup pour leur commandite tant appréciée.L’Institut maritime du Québec participait pour la première fois au Prix littéraire des collégiens, alors que le Cégep de Rimouski en était à sa 8e édition.

Voir le communiqué